Archives pour la catégorie Art Vidéo

Mars 1995

haiku_1_2.jpg
Série de courtes vidéos basées sur l’art poétique traditionnel japonais du haiku et de l’haikai. D’après Bashô, Issa, Ryôkan et Louis Calaferte. Compilation de cinq vidéos réalisées de 1992 à 1995. Le principe du Vidéo-Haiku est simple : une courte expression d’un vécu, d’une sensation. il n’excède pas 30 secondes. le texte Haiku associé n’est pas son scénario original mais un texte découvert lors de multiples petites lectures de ces poèmes. Le sens du texte rejoint celui de la vidéo…Mes mots ? les images (25/secondes, les ralentis, les couleurs, les sons…Ils peuvent être travaillés en trucage autant que nécessaire, seul compte le sens final. Tel une composition graphique zen.

 
icon for podpress  mes premiers 5 Haikus [04:51m]: Play Now | Play in Popup | Download

1995

schunkel.jpg
L’expérimental “jusque-boutiste” : un clip réalisé en sérigraphie sur film 16 mm, à la manière de LYE, MacLAREN, BRACKAGE…A l’origine, un titre de l’Album Iahora Tahiti de Mouse on Mars; l’envie d’expérimenter (Eric BERNAUD) de l’impression sur pellicule en sérigraphie dans l’atelier d’un artiste-voisin : Bouli, à Roubaix “Chez Rita”

 
icon for podpress  Schunkel (extrait) [1:15m]: Play Now | Play in Popup | Download

1994

monma.jpg
Pour la “forme” : Le “numérique s’améliore”, les interfaces permettent un traitement informatique colorimétrique sur une image PAL complète. Les sources sont toujours en Hi8 ou en banc-titrage, Betacam, de trames (impression laser et photocopies), de typos numériques photocopiées, de cahier manuscrits banc-titrés. Le multicouche est géré par une palette graphique (Gétris, Gétris Image s.a.) qui traite de petites séquences d’images, le montage n’est que la conformation des quelques plans truqués et l’association avec la musique de Yann StWerner.”
Pour le “fond”, la méthode se confirme, les plans se succèdent sans narration préconçue, au rythme des images captées par la caméra telles des phrases écrites par un stylo sur un journal quotidien. Elles témoignent alors d’un moment et d’un sentiment vécu. L’infographie habille et permet au texte de donner le sens.

 
icon for podpress  Mon ma... [1:18m]: Play Now | Play in Popup | Download

1993

annonce1.jpg
La femme est-elle la seule histoire que l’homme ait à raconter ? Eric CHOISY semble penser que oui. La technique de numérisation se colorise, le poésie, elle, reste.
« Parce que j’avais gardé la tige de la rose dans la carafe. Parce que j’avais fermé la boîte à gateaux avec les souvenirs dedans. Parce que j’avais envie de lui écrire je t’aime. » Eric C.
Le Digiview est encore utilisé, mais ici avec de la couleur.

 
icon for podpress  L'annonce [1:04m]: Play Now | Play in Popup | Download

Novembre 1992

dimanche.jpg
Selon le même principe de numérisation low-tech au résultat finalement très pictrorialiste, une autre vidéo d’Eric CHOISY, témoignant d’un dimanche bien calme, d’un étang, de la douceur de vivre des mois de septembre dans le Nord, et de la poésie. Cette vidéo a d’abord été exposée à la galerie du château, Anzin-St-Aubin – près d’Arras; puis sonorisée quelques semaines plus tard.
La technique de numérisation est la même que pour le premier film : un digiview, “boitier” interface en entrée composite 320×256, un camescope Hi8 qui avance image/image, un scan lent…très lent…(15 sec) et de temps en temps l’image qui avance pendant le scan. La vidéo était également intégrée à un dispositif d’installation, pour l’exposition d’Anzin-St Aubin.

 
icon for podpress  Dimanche, la version restaurée [01:50m]: Play Now | Play in Popup | Download

Novembre 1992

jeje.jpg
La prémière vidéo réalisée par le duo “Je+Je” (Eric CHOISY & Pierre-Jean MOREAU), fraîchement diplômé de Maîtrise en arts et communication… La vidéo a été montée au CETIA, cellule de post-production professionnelle broadcast de l’Université de Valenciennes. La technique de numérisation, elle est très Low-tech, se fait via une interface Digiview et un ordinateur Amiga (A2000+carte accéllératrice) pour une animation en 320×256 à environ 18 im/sec…!
L’exposition prenait place dans les anciens locaux de l’ESSAT de Roubaix (Ecole Supérieure des Arts Appliqués du Textile) avant la réafectation des locaux. 80 plasticiens envahirent les lieux pour un week-end. La vidéo est un travail autour de cette visite et d’un "mélange" de ces impressions avec l’intime, déjà. Deux approches différentes, selon les vidéastes…

 
icon for podpress  JE+JE, la vidéo de l'installation [02:38m]: Play Now | Play in Popup | Download