Décembre 2010


La semaine du blanc en avance ? Non. Une longue balade de quelques heures dans une forêt enneigée. Le “faux” silence de ces ambiances d’hiver : un calme, rumeur lointaine étouffée par l’épaisse couche de neige. Un long chemin, sans d’autre but que la découverte d’une nature trop rarement dans cet état. Ces moments propices également à l’introspection.
Retrouvez cet opus 36 sur vimeo.

Filmé avec un CANON 7D, Enregistrement sonore Zoom H4N.

 
icon for podpress  En noir et blanc ? [01:21m]: Play Now | Play in Popup | Download

5 réponses à “Du blanc, du blanc, du blanc…”
  1. johan dit :

    c’est un ponton que je connais bien et que moi aussi j’affectionne particulièrement. Après c’est sur il offre une alternative (à droite ? à gauche ?) dont on en sait trop que faire !

  2. Je dit :

    Il est beau le corbeau.
    Comme une virgule sur la page blanche d’un nouveau livre.

  3. Nico dit :

    On dirait vraiment que la prise de vue a été faite en antarctique ! J’aime bien le scrouitch scrouitch des pas dans la neige et le bruit des oiseaux : ça donne une atmosphère un peu pesante, inquiétante tout au moins qui me fait penser à quelques polar (en particulier l’excellent Randonnée pour un tueur).

  4. Pidji dit :

    Oui, cet excellent film de Roger Spottiswoode qui a dû se fourvoyer après avec un James Bond de merde… :-) “Under Fire” est très bien aussi. Tu savais que c’était le monteur des “chiens de paille” ? On ouvre un blog cinéphile ?

    Johan, tu as vu que je suis parti à gauche d’abord ?

  5. barbara dit :

    je viens seulement de découvrir cet opus…mieux vaut tard que jamais. Impression forte de solitude, un peu d’angoisse car la forêt m’angoisse, beau dégagement qui soulage avec le ponton et l’étang gelé. Je me suis dit en le regardant “mais il marche vite, on dirait qu’il se dépêche vers quelque chose” … tu ne sais pas où tu vas, mais tu y vas, c’est vrai…

Répondre